Été studieux pour Normandie Animation

L’été est une période toujours aussi dense pour Normandie Animation.
Pas de festival, pas de colloque, pas d’atelier – sauvage ou domestiqué – mais un labeur discret pour préparer la rentrée décisive de septembre, la Fête du cinéma d’animation qui suivra et le grand virage que s’apprête (enfin) à opérer la région normande pour l’émergence d’un véritable écosystème de l’image animée et des effets numériques audio-visuels.

Dans l’immédiat, voici ce que nous pouvons dévoiler :
• Nous participons activement depuis mai aux comités techniques de Normandie Images (agence régionale du cinéma et de l’audiovisuel) afin d’encourager une vraie politique régionale d’investissement en faveur de la création animée. On pars de loin, le retard pris sur les autres régions métropolitaines est abyssal mais les lignes bougent.

• Normandie Animation sera présente pendant la 20e édition du Festival Off-Courts de Trouville (6-14 septembre)
– ateliers de sensibilisation aux techniques d’animation avec Imaka Films
– participation au 3e comité technique technique (écriture, accompagnement des pros, émergence des nouveaux talents) de Normandie Images (11/09)
– C.A de Normandie Images (11/09)
– assemblée générale de l’association (11/09) exclusivement réservée aux adhérents de l’association
– diverses rencontres informelles que la décence (et ce qui reste de la loi Evin) nous interdit de décrire précisément.

• Le 30 septembre, Laniméa, toute première école d’animation implantée en Normandie, accueillera ses 16 premiers élèves à Caudebec-lès-Elbeuf (76).
C’est peut-être un détail pour vous, mais pour nous ça veut dire beaucoup !

• A l’occasion de la “Fête du cinéma d’animation”,  premières circulations d’un programme de courts métrages. Programme itinérant (sur les 5 départements de la région) estampillé “Normandie Animation”, en collaboration étroite avec MaCaO 7e art (réseau de salles indépendantes en Normandie).
La diffusion de ce programme se prolongera jusqu’en mai 2020.
Normandie Animation anime vraiment le territoire et concrétise vraiment le maillage territorial. Qu’on se le dise !

• Après Rennes (avril) et Annecy (juin), représentation plus affirmée dans les rencontres professionnelles, notamment à Angoulême, Lille, Paris au quatrième trimestre 2019.

• Parmi les nombreux projets sur le feu, la mise en place d’une résidence d’écriture “animation et œuvres hybridées” avance positivement.

Pour le reste, on se contentera de cette pirouette métaphorique : “la terre du potager est bel et bien fertilisée (sans intrants chimiques !), les premières pouces émergent, bientôt les premières récoltes résistantes aux aléas climatiques.”
Encore un peu de patience…

 

Illustration de l’article © DR Kaijū no kodomo