Dernières mises à jour de nos “Ressources”

Vous l’ignorez si vous passez trop brièvement sur le site de Normandie Animation, ce dernier propose différents types de ressources, matérielles ou dématérialisées, accessibles en ligne (voire téléchargeables) ou consultables dans des lieux physiques.
Parmi ces ressources informatives et/ou formatrices, sachez que :
• la page de suivi des aides régionales à l’animation a été actualisée, en intégrant l’ensemble des projets soutenus au titre du fonds d’aides régional au cinéma et à l’audiovisuel.
• Le fonds de documents dédiés à la création animée développé au sein de la médiathèque de l’école supérieure des arts et médias (ésam) de Caen vient d’acquérir les titres suivants :
L’Odysée de La Planète sauvage de Fabrice Blin et Xavier-Kawa-Topor, beau livre richement illustré consacré au long métrage mythique réalisé en 1973 par Renè Laloux.
La qualité du cinéma d’animation en question, entre économie et esthétique, ouvrage collectif (fortement conseillé aux étudiants notamment) qui constitue les actes d’un colloque dédié à la question de l’animation complète ou limitée.
Liens entre films animés, bandes dessinées et livres illustrés, autre ouvrage collectif (actes de colloque lui-aussi) qui rend palpable les transversalités pas si évidentes pour le commun des mortels entre la création animée et ses modes d’expression connexes.
– Le n° 9 de la revue Blink Blank (printemps-été 2024), unique revue francophone dédiée au cinéma d’animation. L’intégralité des numéros de cette publication périodique est consultable gratuitement sur place.

Quel impact de l’IA sur les filières du cinéma,de l’audiovisuel et du jeu vidéo?

Publié le 6 mars 2024, à l’occasion de la journée « Créer, produire, diffuser à l’heure de l’intelligence artificielle » organisée par le CNC, ce rapport dresse une première synthèse panoramique des différentes incidences de l’IA, et en particulier des outils utilisant l’IA générative, sur les secteurs professionnels transversaux du cinéma, de l’audiovisuel et des jeux vidéos.
La création animée, qui embrasse les trois domaines d’activités, sera (est déjà) particulièrement touchée à court terme.
Cette étude est donc à lire absolument pour ne pas tomber des nues demain matin, quand nous n’aurons peut-être plus que nos yeux pour pleurer.

Télécharger l’étude du CNC

Qui Sora ?

En effet, qui saura réinventer la narration cinématographique/audiovisuelle quand les applications recourant à l’intelligence artificielle générative auront – probablement plus vite que prévu – remplacé tous les techniciens à l’œuvre sur un tournage, de film d’animation comme de film live ?
Qui s’en préoccupe d’ailleurs ?

Gros shoot bisannuel de japanim’ à Falaise

Tous les deux ans, pour inaugurer en beauté les congés scolaires d’hiver, le Cinéma L’Entracte de Falaise (14) propose une sélection de longs métrages d’animation japonais pour tous les âges et pour tous les goûts.
Au programme du “Week-end animé” des 23, 24 et 25 février 2024, avant-première, films cultes, raretés pour cinéphiles animavores et sorties récentes.
On ne saurait trop vous recommander, en particulier, d’en profiter pour visionner sur grand écran, au moins une fois dans votre vie, le terrible et inégalé Tombeau des lucioles d’Isao Takahata, le somptueux puzzle narratif de Satoshi Kon, Millenium Actress et le puissamment déjanté Inu-Ô de Masaaki Yuasa, fer de lance incontesté de la nouvelle vague nippone des dessins animés exigeants et jubilatoires à souhait.

Pour réserver vos places

A toutes fins utiles

Chaque année, l’association Les Intervalles accomplit le travail titanesque de recensement des établissements de formation aux métiers de l’animation (cursus, conditions et frais d’inscription, infos pratiques diverses).
Les deux écoles présentes sur le territoire régionale y figurent et permettent ainsi à la filière normande de l’imagerie d’exister sur la carte de l’hexagone, habituellement vide sur l’espace occupé par la Normandie (cf. rapports du CNC animation et VFX, par exemple).

Ce petit détail, anecdotique sans doute pour la plupart d’entre vous, est le premier germe significatif des actions de Normandie Animation pour structurer et développer la filière régionale de la création animée (cinéma, audiovisuel, VFX, jeux vidéos), et plus largement de l’imagerie, fabrication intrinsèquement numérique d’images et de sons.
Notre démarche est longue et laborieuse, car bénévole et soutenue par aucune instance publique, mais elle porte ses fruits et entrera prochainement dans une phase plus concrète et ostensible aux yeux de tous.
Encore un peu de patience.
On ne lâche rien.

Pour consulter l’édition 2024-2025 de l’Annuaire des écoles françaises d’animation

Rencontre avec le scénariste Laurent Sarfati

Comment ça, vous ne connaissez le binôme de Jérémie Perrin, réalisateur de Mars Express ?!
Comment ça, vous n’avez pas encore visionné sur grand écran le formidable long métrage de science-fiction animée qui va enfin placer l’animation française pour adultes en orbite géo-stationnaire ?!
Bon alors, voici une belle occasion de vous rattraper et de pouvoir vous vanter de ne pas avoir attendu la prochaine mise en lumière des César pour vous ruer sur le sublime polar martien.

Rendez-vous, sans faute, le dimanche 11 février à 16h au Café des Images (Hérouville Saint-Clair, 14), “the place to be” du cinéma d’animation exigeant en Normandie depuis près de trois décennies, pour une rencontre exceptionnelle avec le scénariste Laurent Sarfati, organisée dans le cadre des Mycéliades (manifestation nationale en cinémas et médiathèques dédiée à la science-fiction).

Infos et réservations

Dans l’angle-mort de la création animée

Les effets visuels numériques (VFX) constituent une part importante du vaste secteur professionnel de la création animée. Ce constat est loin d’être une évidence pour les pouvoirs publiques, pour la majorité des jeunes aspirant à exercer dans les métiers de l’imagerie et même pour les acteurs des Industries Culturelles et Créatives, lesquels adorent les étiquettes, le corporatisme “identitaire”, en veillant bien à ne pas mélanger torchons et serviettes.
Autrement dit, les VFX passent généralement sous les radars médiatiques et l’on ignore qu’ils représentent en France un domaine d’activités particulièrement dynamique, naturellement transversal, pourvoyeur d’emplois à fortes valeurs ajoutées et à la pointe des avancées technologiques en matière de fabrication d’images et de sons.

On pourra lire pour s’en convaincre le dernier rapport publié par le CNC à l’occasion du dernier PIDS Enghein (Festival des effets spéciaux), “L’emploi dans les effets numériques en 2024“, en s’interrogeant, par exemple au hasard, sur les raisons de la vacuité normande en la matière.

Parmi des grandes conclusions à retenir de ce rapport (dont nous vous recommandons fortement la lecture à toutes fins utiles) : la montée en puissance des VFX français, la centralisation du parc d’entreprises dédiées, la maturation du secteur (pérennisation des contrats, allongement des carrières, augmentation de la masse salariale, …), l’énorme besoin de féminisation de la profession pour rééquilibrer un secteur trop fortement genré, atténuer les écarts de rémunération et accessoirement profiter d’apports créatifs indéniables.
On en reparle dans dix ans.