Aux producteurs non-normands

Vous êtes productrice ou producteur non-normands et vous souhaitez présenter un dossier de candidature à l’une des aides du fonds régional de soutien au cinéma et à l’audiovisuel ?

Depuis le mois de juillet 2022 et le lancement de la première aide normande dédiée au développement de projet d’animation, vous êtes nombreux à nous contacter.
C’est avec plaisir que nous pouvons organiser un rendez-vous téléphonique sur un créneau de disponibilité à définir ensemble [contact@normandie-animation.org ] pour répondre à toutes vos questions.
Néanmoins, il est primordial que vous consultiez préalablement les conditions d’accès et le règlement des aides que vous souhaitez solliciter, directement sur le site Internet de l’agence régionale du cinéma et de l’audiovisuel, Normandie Images.

Normandie Animation, réseau régional de professionnel.les de la création animée, exerce, bénévolement et autant que faire se peut, une observation vigilante des dossiers et des candidats qui postulent à l’obtention d’une aide à l’animation. Et ce afin d’éviter les productions opportunistes, susceptibles de capter indûment des aides censée bénéficier, d’une manière ou d’une autre, au territoire normand.

Trois conditions d’éligibilité sont fixées dans le règlement de l’aide au développement de projet d’animation :
1° que l’auteur et/ou réalisateur du projet soit domicilié en Normandie,
2° que la société de production qui présente le dossier dispose d’un établissement stable (entreprise ayant son siège social en UE ou EEE) en région Normandie au moment du versement de l’aide,
3° que le projet entretienne un lien culturel essentiel avec la Région Normandie, intrinsèque au sujet. C’est-à-dire dont le sujet principal concerne une thématique culturelle, patrimoniale ou historique propre à la région Normandie.

Le candidat doit remplir au moins l’une de ses trois conditions.
Il arrive cependant que des dossiers soient sélectionnés en plénière (audition devant jury des porteurs de projet) sans que ces conditions élémentaires soient remplies de manière certaine.
Aussi, Normandie Animation invite les producteurs non-normands à se préparer aux questionnements suivants :
Quels moyens techniques et humains, localisés en Normandie, allez-vous mettre en œuvre pour le développement du film à venir ?
A
vez-vous contactés des professionnels normands pour travailler sur votre projet ? Pouvez-vous citer leur(s) nom(s) ?
Leur collaboration à votre projet, fait-elle d’ores et déjà l’objet d’une convention contractuelle en bonne et due forme ?

S’il s’agit d’une coproduction, quelle va être votre participation active dans cette coproduction ?
Quels autres moyens financiers pensez vous pouvoir apporter au plan de financement en tant que coproducteur ?
En quoi cette coproduction est-elle déterminante pour l’aboutissement du projet ?
Quelles autres dépenses que celles des salaires de production et de frais généraux allez vous localiser sur le territoire ?
Confirmez vous que le seul but de cette coproduction n’est pas de venir chercher l’aide à laquelle vous postulez ?

Si ces questions peuvent ne pas être posées pendant une audition qui vise avant tout à interroger les qualités artistiques d’un projet, nous espérons que les membres des jury les auront en tête et pourront, en l’absence de réponses formulées dans le dossier écrit, en tenir compte au moment de la délibération pour l’attribution des aides.

Normandie Animation effectuera un suivi des candidatures déposées, des dossiers aidés, des retours critiques transmis aux candidats recalés, des retours – positifs et négatifs – qui nous seront directement formulés par les candidats recalés ou aidés.