Rencontre interpros Normandie Films/Normandie Animation

A l’issue de la première Semaine Animai (mai 2022), plusieurs propositions ont été exprimées par les participants afin de favoriser le développement de la filière professionnelle de la création animée en Normandie.
C’est ainsi qu’une journée entièrement consacrée aux étudiants en cinéma s’est tenue le 7 septembre 2022 dans le cadre de la 23e édition du Festival Off-Courts.
C’est ainsi que différentes ressources sont désormais publiées sur ce site ou transmises aux futurs professionnels qui le demandent.
C’est ainsi que se tiendra le 23 janvier 2023 à Caen une première réunion de travail entre des producteurs normands (adhérents de Normandie Films) et des professionnels – et futurs professionnels – de l’animation pour lever les freins et les verrous qui empêchent les uns de travailler avec les autres.

Cette rencontre est d’ores et déjà complète !
Nous entendons renouveler cette initiative en faveur du développement et de la structuration de la filière régionale “cinéma/audiovisuel/numérique”, mission principale s’il en est de Normandie Animation.

 

 

Des séances aux petits oignons pour les étudiants normands en animation

Il existe actuellement en Normandie deux campus où se concentrent un contingent non-négligeable et croissant d’étudiants en animation. Le premier est situé à Caudebec-lès-Elbeuf (76), le second à Caen (14).
Pour tous les futurs professionnels formés à Lanimea et dans la section “animation 3D/gaming de Brassart, les salles de cinéma à proximité de ces campus proposent des séances dédiées et des programmations sur mesure, à des tarifs préférentiels.

A Elbeuf, le cinéma Grand Mercure, à 10 mn à pieds de l’école, réserve chaque semaine une séance aux étudiants de Lanimea.
Dès le 27 août prochain, quelques jours avant la quatrième rentrée de l’école d’animation, c’est Memories qui sera programmé !
Memories, c’est un long métrage d’animation japonais omni-bus (composé de trois segments réalisés par trois artistes différents) sorti en 1995, jamais exploité en France au cinéma avant le 24 août 2022. Memories, ce sont, entre autres, le coup de grâce donné aux space opera animés nippons des années 80/90, des velléités évidentes à se rapprocher des animations auteuristes européennes et russes, les prémices du cinéma de Satoshi Kon (scénariste, décorateur, mettre en scène du premier segment), un flamboyant hommage à Kubrick (Magnetic Rose), une farce apocalyptique qui résonnera forcément avec notre bonne vieille crise COVID (Stink Bomb), un implacable plaidoyer anti-militariste (Cannon Fodder)… Bref, un ensemble de très haute volée.

En périphérie de Caen, au Café des Images (Hérouville Saint-Clair), un récent partenariat privilégié ambitionne d’amener les étudiants de Brassart (à deux arrêts de tram du cinéma) vers des découvertes cinématographiques sur grand écran.
Une première séance se prépare pour la mi-octobre, à l’occasion de la Fête du cinéma d’animation”, avec un programme de courts métrages particulièrement fort.

Autrement dit, en attendant que se concrétise la mécanique vertueuse “les écoles attirent les studios qui attirent les écoles, et ainsi de suite” tant attendue par notre filière, les étudiants en animation en Normandie (120 à 150 par an dans les deux prochaines années) devraient d’ores et déjà dynamiser la fréquentation des salles de cinéma qui sauront leur proposer, avec ou sans opportunisme, de quoi vraiment satisfaire leur appétit et leur culture cinématographiques animés.

Reprendront-ils pour autant goût à l’expérience collective de la salle de cinéma ?

Rencontres du cinéma indépendant

Les prochaines Rencontres du cinéma indépendant se dérouleront du 21 au 23 juin 2022 à Caen et Hérouville Saint-Clair (14)
Organisée par le Syndicat des Distributeurs Indépendants (SDI), l’opération consiste en trois jours de rencontres inter-professionnelles, de projections de films et d’échanges. Elle sera accueillie par les cinémas LUX et le Café des images, avec la collaboration de l’association MaCao 7e Art et du GAP (Groupement associatif de programmation).

Normandie Animation y sera représentée le jeudi 23 juin.

 

Première semaine “AniMai”, dernière ligne droite

Plus que quelques jours pour vous inscrire aux ateliers interprofessionnels !
Plus que quelques heures pour vous inscrire aux apéro-dînatoires (prolongements de ces mêmes ateliers) !

Le programme détaillé de cette initiative inédite est disponible sur cette page dédiée.
En résumé :
13 ateliers d’éducation aux images et pratiques numériques en école, collège, lycée et milieu péri-scolaire,
4 workshops participatifs pour faire émerger les besoins et préoccupations des professionnels et étudiants en animation,
• beaucoup d’échanges informels et de réseautage, un verre à la main, pour parler filière, cinéma, coquillages et crustacés,
• une journée de l’animation normande “tous publics”, pour découvrir et s’initier.

Au plaisir de vous y retrouver !

 

Un agrégateur de talent en animation !

Bentow se présente comme le “premier accélérateur de talents en animation”.

– “Accélérer ? Mais pourquoi ?”
– “Et bien, voyez-vous, parce que la montée en gamme de l’animation française stimule et augmente l’appétit des plateformes de streaming pour les contenus animés made in France de toutes sortes. Ces plateformes se voyant très prochainement forcées de contribuer au financement de ces contenus (conséquence de la transposition de la directive SMA), l’offre globale actuelle pourrait très vite se trouver dépasser et alors perdre les importantes parts du marché mondial qui lui semblent presque déjà acquises.”

Parallèlement, la chaîne YouTube de l’Anima Show propose des interviews de professionnel/les de l’industrie française de la série animée, entretiens filmés qui devraient particulièrement intéresser les étudiant(e)s et futur(e)s entrant(e)s sur le marché de l’animation qui s’interrogeraient encore sur la pertinence de leur orientation.

Le dernier épisode publié sur cette chaîne est consacré à la société Miam ! et à l’animation 3D temps réel (technologie en passe de révolutionner toute la chaîne de production industrielle de du cinéma et de l’audiovisuel, rien de moins) :

 

 

 

Fête de l’animation et au-delà, en Normandie

Chaque année depuis 2002, a lieu en octobre la “Fête du cinéma d’animation“.
Chaque année en Normandie, nous l’embrassons et la dépassons volontiers via de nombreuses projections et rencontres publiques.
Vous trouverez ci-dessous l’ensemble des événements prévus prochainement (liste non-exhaustive actualisée régulièrement) pour découvrir tous les aspects de la création animée et rencontrer les professionnels normands.

Mercredi 7 octobre – cinéma de Sées (61)
Projection et rencontre pédagogique “École et cinéma” consacrée à Mon Voisin Totoro de Hayao Miyazaki
Animée par Jean-Christophe Perrier
Ces rencontres sont réservées habituellement aux enseignants inscrits aux dispositifs d’éducation à l’image.
Quand les conditions d’accès et conditions sanitaires le permettent, et sur inscription préalable obligatoire, cette séance peut être accessible.

Mercredi 14 octobre – Archives départementales de la Manche / St-Lô (50)
Rencontre pédagogique “École et cinéma” consacrée à Tout en haut du monde de Rémi Chayé
Animée par Jean-Christophe Perrier
Cette rencontre est strictement réservée aux enseignants inscrits aux dispositifs d’éducation à l’image. Jauge limitée en raison des mesures sanitaires.

Vendredi 16 octobre – 20h45 – Cinéma Paradiso / Aunay-sur-Odon (14)
Projection du programme de courts métrages “La crème de la crème du cinéma d’animation
Séance “tout public” animée par Jean-Christophe Perrier

Lundi 19 octobre – 14h – Cinéma Étoile / Mortagnes-au-Perche (61)
Projection du programme de courts métrages “La crème de la crème du cinéma d’animation
Séance et atelier phonotropique “tout public” animés par Nicolas Diologent

Mercredi 21 octobre – 20h30 – Le Café des Images / Hérouville Saint-Clair (14)
Projection du long métrage “tout public” Ailleurs de Gints Zilbalodis
Séance présentée et animée par Jean-Christophe Perrier, dans le cadre du festival Les Boréales
Ne manquez pas cet OVNI, accessible dès 8-9 ans, d’une force poétique surprenante ! Infos/réservations

Vendredi 23 octobre – 17h – Cinéma Le Foyer / Douvres-la-Délivrande (14)
Projection du programme de courts métrages “La crème de la crème du cinéma d’animation
Séance “tout public” animée par Jean-Christophe Perrier

Samedi 24 octobre – 14h – Le Café des Images / Hérouville Saint-Clair (14)
Projection du long métrage “tout public” Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé
En présence du réalisateur du film. Infos/réservation.

Samedi 24 octobre – 14h – Cinéma Espace Aragon / Oissel (76)
Projection du film de Hayao Miyazaki Le château de Cagliostro
Séance  “tout public” présentée et animés par Jean-Christophe Perrier
Reprise de l’opération “Clap ou pas clap” : “De la manga aux dessins animés”
Exposé, quiz, cadeaux autour du personnage-culte de Lupin III.

Mercredi 28 octobre – 13h30 – Le Café des Images / Hérouville Saint-Clair (14)
Projection du long métrage “tout public” Tout en haut du monde de Rémi Chayé
En présence du producteur Henri Magalon. Infos/réservations

Jeudi 12 novembre – 13h30/16h30 – Cinéma Grand Mercure / Elbeuf (76) ANNULÉE
Conférence pédagogique “Collège au cinéma” consacrée à l’animation japonaise
Animée par Jean-Christophe Perrier
Cette rencontre est strictement réservée aux enseignants inscrits aux dispositifs d’éducation à l’image. Jauge limitée en raison des mesures sanitaires.

Jeudi 12 novembre – 18h – Cinéma Grand Mercure / Elbeuf (76) ANNULÉE
Projection du programme de courts métrages “La crème de la crème du cinéma d’animation
Séance et atelier phonotropique “tout public” animés par Nicolas Diologent
avec Hélène Moinerie (directrice de l’école d’animation, Laniméa) et Jean-Christophe Perrier (président de Normandie Animation et co-programmateur de La crème de la crème)

Mercredi 18 novembre – 14h – Cinéma / Alençon (61) ANNULÉE
Projection du programme de courts métrages “La crème de la crème du cinéma d’animation
Séance “tout public” animée par Jean-Christophe Perrier

fin décembre (date à confirmer) – Cinéma Le Lux / Caen (14) – ANNULÉE
Projection du programme de courts métrages “La crème de la crème du cinéma d’animation
Séance “tout public” animée par Jean-Christophe Perrier

***************

Par ailleurs, de nombreux longs métrages d’animation – plus ou moins incontournables – sortiront sur la même période dans les salles de cinéma.
Pour les plus jeunes et les moins exigeants, Petit Vampire de Joann Sfar, à partir du 19 septembre 2020.
Pour les plus curieux de découvertes fascinantes, Ailleurs de Gints Zilbalodis, à partir du 23 septembre 2020, dès 8-9 ans.
Pour les adultes animavores ou désireux d’appréhender le réel via les dessins animés, Josep de Aurel, à partir du 30 septembre 2020.
Pour tous les admirateurs – tous âges confondus – de grand cinéma d’aventures, Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé, à partir du 14 octobre 2020.

 

 

Forte représentation du film d’animation à Trouville et Deauville

Le palmarès du Festival Off-Courts 2020 accorde une belle place cette année au cinéma d’animation d’auteurs exigeants, en récompensant plusieurs fois le court métrage de Bastien Dubois, Souvenirs souvenirs, ainsi que l’incontournable Physique de la Tristesse de l’immense Theodore Ushev.
Si le second est déjà bardé d’une quantité astronomique de prix internationaux parmi les plus prestigieux, le premier est déjà sur une lancée prometteuse.
Vous pouvez la rencontre avec Bastien Dubois, filmée durant le festival Off-Courts.

Souvenir, souvenir de Bastien Dubois
Ou que faisait mon grand-père pendant la guerre d’Algérie ?

 

Physique de la tristesse de Theodore Ushev

De l’autre côté de la Touques, à défaut de vedettes américaines, le festival bling bling a daigné ouvrir une fenêtre au cinéma d’animation en programmant “à destination des jeunes publics” (no comment) en avant-première trois longs métrages récompensés ou sélectionnés lors de la dernière édition du Festival International du Film d’Animation d’Annecy.
Le samedi 12 septembre, Rémi Chayé a présenté son dernier bébé, Calamity, Une enfance de Martha Jane Cannary. A ne surtout pas manquer dans les salles de cinéma, à partir du 14 octobre 2020.
Le dimanche 13 septembre, les films de Joan Sfar, Petit Vampire, et de Takashi Yamazaki, Lupin III The First, ont été balancés aux petits n’enfants masqués et socialement distanciés du 21e arrondissement parisien.

 

 

 

 

Off-Courts a 20 ans

 

Les “Rencontres France-Québec autour du court métrage” fêteront, du 6 au 14 septembre prochains, leurs deux décennies d’existence à Trouville-sur-Mer (Calvados).
Normandie Animation y accentuera un peu plus sa présence, dans la programmation et en marge de ce rendez-vous annuel devenu incontournable pour tous les professionnel/les normands du cinéma et de l’audiovisuel.
Une part belle sera d’ailleurs dédiée à la création animée dans cette 20e édition, dans la compétition (où une dizaine de films d’animation concourent parmi les films en vues continues), à travers une “carte blanche” donnée aux productions Sacrebleu (vingtenaires elles-aussi), par des ateliers d’initiation présentés par le studio Imaka Films, installés de l’autre côté de la Touques.

En marge du festival, plusieurs rencontres interprofessionnelles – formelles et informelles – auront lieu à Trouville.
Notamment :
• le 3e comité technique de Normandie Images (agence régionale du cinéma et de l’audiovisuel), auquel participe depuis mai 2019 Normandie Animation (11/09),
• l’assemblée générale de Normandie Animation (11/09),
• le traditionnel “pot normand” où le réseautage tourne à plein régime entre deux calva-Schweppes (12/09).

 

 

 

RÉTINE devient NORMANDIE ANIMATION

En octobre 2014, une poignée d’individus a fondé “Rétine”, le premier groupe représentatif des professionnels de l’animation exerçant en Basse-Normandie.
En 2015, quelques haut-normands les ont rejoints, anticipant d’un an la fusion régionale.
Depuis, la Normandie s’est unifiée. Le nombre des membres de Rétine n’a cessé de croître. Leurs actions et leur présence au sein des institutions de pilotage des politiques culturelles et audiovisuelles de la région se sont renforcées.
La question de l’existence même d’une filière régionale – artistique et économique – se pose plus, ou un peu moins…

Pour passer à la vitesse supérieure, Rétine vient d’opérer deux métamorphoses : le groupement s’est doté de statuts associatifs et d’un nouveau nom :

noon01

L’adoption de l’expression complémentaire “création animée” souligne la pluridisciplinarité et la transversalité d’une filière qui ne peut plus être réduite aux seuls registres du “cinéma d’animation” ou de “l’image animée”. Car la “création animée” dépasse largement, et ce depuis sa préhistoire, le cadre stricte du cinéma ; elle donne autant à entendre qu’à voir.
La “création animée” est simultanément “création artistique”, “création numérique”, “création audio-visuelle”, “création éducative”, “création expérimentale”.

En 2018, Normandie Animation va continuer de stimuler le dynamisme de l’écosystème culturel régionale. En renforçant notamment ses liens et ses collaborations avec “Normandie Images”, nouvelle agence régionale du cinéma et de l’audiovisuelle (active à partir de janvier 2018), “Normandie Livres” (active en 2018) et “Normandie Films”, groupement des producteurs normands.
Vous apprécierez au passage la stratégie diabolique qui aura motivé l’adoption de ce nouveau nom aussi suranné et conformiste qu’il est explicite et mobilisateur.

Sous cette nouvelle appellation, Normandie Animation entend œuvrer plus fortement encore à l’éducation des publics, au développement de la formation spécialisée (inexistante en Normandie), à l’émergence d’une production locale de qualité, à la structuration d’un filière durable, solidement ancrée sur son territoire et néanmoins ouverte sur le monde, en premier lieu vers la Grande Bretagne. Pour nos voisins britanniques, ce sera donc “Normandy Animation”.

A bon.nne.s entendeur.deuse.s
Qu’on se le dise !

Fête du cinéma d’animation 2017 au Café des Images

loving_vincent02bis

 

Cette année, le rendez-vous proposé au Café des Images le mercredi 1er novembre 2017 a marqué symboliquement la transition entre le “Mois de l’animation” (octobre) et le “Mois du film documentaire” (novembre) !
La création animée pouvant difficilement s’envisager autrement aujourd’hui que sous l’angle de l’hybridation et de la transversalité, cette jonction symbolique n’était pas qu’anecdotique.
Le programme de cette journée/soirée a donc été fortement dédié aux relations entre images “réelles” (prises de vues en continue, archives, rotoscopie, entrecroisements) et images animées.

Matinée – Maison de l’Image ( Hérouville)
Session de travail Rétine : projet d’art-book animé/augmenté, missions associatives
(réservée aux membres de Rétine)

14h – Café des Images
Projection d’une sélection de courts métrages d’animation pour enfants primés/remarqués lors de l’édition 2017 du Festival International du Film d’Animation d’Annecy
A partir de 6 ans – Durée : 40 mn
Les films :
La maison du hérisson – Eva Cvijanovic (Canada)
M. Nuit prend un jour de congé – Ignas Meilunas (Lituanie)
L’oisillon et la chenille – Lena Von Döhren (Allemagne)
Gokurôsama – Clémentine FRÈRE , Aurore GAL, Yukiko MEIGNIEN, Anna MERTZ, Robin MIGLIORELLI , Romain SALVINI (France)
Nous sommes tous humains après tout – Jan Mika (Tchéquie)

15h/16h30 – Café des Images
Atelier d’initiation à l’animation pour enfants, à partir de chronophotographies de Muybridge
15 enfants inscrits, quelques parents très impliqués et plein d’éléphants multicolores qui marchent !

montage01_small

elephant_kids01Exercice de dessin d’animation réalisé par des enfants,
d’après une séquence de chronophotographies de Muybridge
clayjump_kidsExercice d’animation “stop motion” avec pâte-à-modeler

 

17h/19h00 – Café des Images
Atelier sauvage Rétine
Adultes, ados, enfants sont venus s’essayer intuitivement aux dessins animés et à l’animation stop motion.

20h30 – Café des Images
Projection du long métrage La passion Van Gogh de Dorota Kobiela et Hugh Welchman
Version française – à partir de 10/12 ans – Durée du film : 1h35
Projection suivie d’un exposé sur la réalisation du film et d’un échange avec les publics

Au-delà de la prouesse technique consistant à restituer fidèlement l’esthétique picturale du peintre dans la majorité des plans du film, La passion Van Gogh est une magnifique réussite narrative par sa capacité à émouvoir un très large public. Construit comme une “enquête policière”, le récit nous transporte au gré des tableaux – connus et moins connus – de Vincent Van Gogh au plus près de son art, tourmenté et génial.
Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer